• Accueil
  • > J) – MULTIPLIER LES PLANTES
J) – MULTIPLIER LES PLANTES

 Méthodes de multiplications des plantes d’aquarium.

Pour agrandir les tableaux, cliquez dessus .

Reproduction par stolons

numriser00012.jpg

La plante développe sur une hampe (stolon) une série de plantules. Il suffit de plaquer au sol ce stolon pour que les plantules racinent et se fixent dans le substrat. Dès lors, on peut couper le stolon pour désolidariser les plantules qui risqueraient d’épuiser le pied-mère.

Les Echinodorus, les Vallisnerias et les Sagittarias sont les principales plantes se reproduisant de la sorte.

0481.gif

Reproduction par marcottage

numriser00037.jpg

Cette méthode ressemble un peu à la reproduction par stolons, à la différence que la branche qui va être plaquée au sol n’a pas de plantules. C’est le contact avec le substrat qui provoque,  au niveau d’un oeil, un enracinement et un bourgeon qui fournira une nouvelle plante. Dès que celle-ci est assez grande, on peut couper la tige la reliant au pied-mère.

0481.gif

Reproduction par bouture de tige

numriser00036.jpg

Le bouturage est d’une extrême simplicité et permet, en très peu de temps, de produire une assez grande quantité de nouvelles plantes. Pour ça, il suffit de couper nettement au niveau d’un entre-noeud, une bouture d’au moins 15 à 20 centimètres, d’effeuiller sur quelques centimètres la tige et de la planter délicatement en faisant attention de ne pas l’écraser au contact du sable ou du gravier.

Il faut commencer à bouturer une plante si on peut laisser entre 15 et 20 centimètres au pied-mère.

0481.gif

Reproduction par division de touffe

numriser00032.jpg

Le genre Cryptocoryne est le principal concerné par cette technique de reproduction.

Ces plantes produisent des drageons (tiges souterraines) faisant sortir des  jeunes plans à quelques centimètres du pied-mère. Pour les séparer, il faut arracher la plante et couper les drageons, tailler les racines des jeunes plans et du pied-mère et les replanter.

0481.gif

Reproduction par division du rhizome

numriser00034.jpg

Il faut pour cette technique arracher la plante à diviser , couper une ou plusieurs fois le rhizome en morceaux ayant au moins 3 ou 4 feuilles , et enfin replanter ou refixer sur un support après avoir rafraîchi les racines.

0481.gif

 Reproduction par boutures de feuilles

numriser00035.jpg

Le genre Microsorium est le principal intéressé par cette technique.

Dès que la plante produit une plantule à l’extrémité d’une feuille, il faut la laisser raciner et ensuite la couper pour la fixer sur un support.

0481.gif

Reproduction par séparation des caïeux

numriser00033.jpg

C’est le genre Crinum qui caractérise le plus cette technique.

Autour des bulbes, se développent des caïeux (bulbillons) qu’il faut séparer avec un cutter dès que leurs tailles atteignent 5 ou 6 centimètres. Soit ils sont déjà racinés et peuvent donc être replantés tout de suite, soit ils n’ont pas de racines et il faut alors les placer dans un petit bac avec un fond de terreau et quelques centimètres d’eau pour juste les recouvrir. Au fur et à mesure qu’ils grandissent, il faut rajouter de l’eau. On peut les planter dès que les feuilles ont une dizaine de centimètres.

 

haut de page

 

 


Laisser un commentaire

aude29 |
creaaurore |
Chevaux du vent |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | les sinistres d'eurogroup, ...
| Magicien-Jongleur
| creaanna